Campagne de financement participatif: un superbe succès !

Le mois de décembre fut dynamique, il a fallu animer la campagne de financement participatif.

L’investissement en temps a été payant puisque grace à nos donateurs et aux pré-ventes nous avons dépassé l’objectif !

Merci à toutes celles et tous ceux qui nous on soutenu, on se donne rendez-vous pour l’inauguration en mars !

Il n’est pas encore trop tard pour contribuer, c’est possible jusque demain minuit !

D’ici là bon reste comme on dit par chez nous 😉

Nous avons recruté notre happycultrice !

Suite à l’annonce publiée en décembre 2019, nous avons reçu plus de 20 candidatures.

Le choix n’a pas été simple, et après avoir échangé et rencontré chaucun et chacune notre choix s’est porté sur Marie Dejardin.

Bienvenue dans notre collectif !

L’annonce pour le recrutement:

WORK’LYS est une société de l’ESS (innovation sociale), une Société Coopérative d’Intérêt Collectif SCIC dont l’activité principale est de proposer des espaces de travail collaboratifs (coworking) à destination des entrepreneurs, indépendants, entreprises et proposer des formations sur les thématiques du numérique, des nouveaux modes de travail à destination des sociétés et des particuliers.

La vocation de WORK’LYS est de participer au développement et à la dynamisation des liens et des réseaux d’activités sur le territoire d’Armentières

Dans le cadre de l’ouverture prévue au cours du premier trimestre 2020, WORK’LYS recherche un.e animateur.ice d’espace collaboratif.

Le contrat proposé est à durée indéterminée basé sur un temps de travail hebdomadaire à temps partiel de 25H évoluant vers un temps plein 35h au dernier trimestre 2020 en fonction du développement de l’activité.

Les principales missions sont :

  • Réaliser les opérations d’accès au bâtiment.
  • Assurer l’accueil physique et téléphonique des prospects et clients afin de leur présenter les prestations proposées par la structure (location d’espaces et de services associés).
  • Garantir le bon fonctionnement des infrastructures, des outils de reproduction et de communication.
  • Participer activement à l’animation quotidienne de la communauté interne de la structure afin de favoriser les rencontres, les moments de partage et de de convivialité.
  • Gérer les diverses opérations contractuelles avec les clients (devis, facture, relances, …).
  • Développer l’attractivité de la structure au sein du territoire en promouvant ses actions auprès des prospects potentiels.

Les compétences attendues seront principalement fondées sur la capacité de faire preuve d’une écoute active, de développer un relationnel de proximité et d’inspirer la confiance et l’enthousiasme 

Le candidat sera capable d’utiliser des outils numériques de gestion et de communication et aura connaissance de quelques techniques d’animation de groupe (et il y sera sensibilisé).

Idéalement le candidat aura une expérience professionnelle dans une structure d’appui à la création d’activité ou d’emploi, ou aura exercé des missions similaires dans le domaine de l’hôtellerie, dans le secteur de la formation ou dans des activités liées à l’accompagnent du public.

Salaire : La fourchette annuelle de salaire sur la base d’un temps plein se situera entre 19 et 21 K€ bruts selon l’expérience. Contrat CDI.

Durée hebdo : 25H (évolutif sur un temps plein). Travail possible le samedi matin et en soirée.

Le statut de coopérative de WORK’LYS implique un engagement de prise de participation symbolique financière dans la société.

Entretiens de recrutement à partir de janvier 2020, lettre de motivation et CV à adresser à recrutement@worklys.fr, nous échangeons au téléphone avec plaisir et intérêt. Prise de poste mars 2020.

Le projet en 2 minutes !

Avec Patrice, nous avons pris quelques instants pour réaliser une vidéo synthétique qui présente le projet.

Sans prétention, elle nous sert de support à la fois pour la campagne de financement participatif en cours sur KissKiss BankBank mais aussi sans doute pour l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) : “Fabriques de Territoire”.

Nous avons en effet pour ambition de devenir le lieu de référence pour l’Armentièrois sur les thématiques du numérique, du faire ensemble, de la co-construction, de la formation, de l’entre-aide, des projets citioyens. Mais être également au service des PME et TPE du territoire pour les accompagner dans leur transformation numérique.

Le projet ne se résume pas à l’unique mise à disposition d’espaces de travail. C’est certes la porte d’entrée du projet: offrir des espaces pour travailler, se rencontrer, échanger… Mais fort de l’expérience acquise, nous pourrons conseiller et pourquoi pas accompagner d’autres porteurs de projet de tiers-lieu. Nous pensons également Coopérative d’Activité et d’Emploi et nous ciblons de devenir centre de formation dés 2020 (en portage pour débuter).

 

Mais des actions concrètes sont déjà en place: nous sommes ainsi référencé APTIC: vous pouvez venir vous former chez nous sur la thématique du numérique, y compris être accompagné pour certaines démarches en ligne.

 

Nous sommes également « Activateur Numérique » sur le territoire, et sommes an capacités d’aider les TPE et PME du secteur à intégrer davantage le numérique dans leurs pratiques, à les aider à trouver des financements pour mettre en oeuvre les actions nécessaires et utiles.

Nous étudions les modalités d’accés à wOrk’Lys pour les étudiants et les demandeurs d’emploi. Il est important à nos yeux de pouvoir en lien avec les établissement de formation, les agences pour l’emploi, de trouver un modèle économique rendant possible l’inclusion des usagers de notre territoire.

Que vous soyez citoyens, indépendants, entreprises, demandeur d’emploi ou étudiant, salarié ayant la possibilité de télétravail: contactez nous ! 

Notre projet se construit autour de valeurs humanistes, nous avons fait le choix de la coopérative.

 

La SCIC SAS WORK’LYS fait le choix de la forme juridique la plus appropriée à ses valeurs. De forme privée et d’utilité sociale, le statut Société Coopérative d’Intérêt Collectif s’inscrit dans le courant de l’économie sociale et solidaire qui place l’homme, et non le capital, au cœur du projet. Usagers, Salariés, Collectivités locales ou partenaires public ou privé, peuvent ainsi, s’ils le souhaitent, devenir sociétaires de la coopérative, en acquérant au moins une part sociale.

  • Qu’est-ce qu’une part dans la coopérative ?

La SCIC WORK’LYS est à capital variable : l’achat et le remboursement de parts ne sont pas soumis aux lois du marché. Une part de la SCIC est un titre de propriété, une action de la SAS (Société par Actions Simplifiée). Prendre une part dans la coopérative signifie s’engager pour soutenir le projet SCIC WORKLYS.

  • Qu’est-ce que le capital social de la coopérative ?

L’ensemble des parts sociales souscrites forme le capital de la coopérative. Il garantit la solidité de la société. Il permet à la coopérative de développer de nouveaux services ou activités, de constituer un fond de garantie et d’investissement nécessaires à son développement.

  • Qui peut acquérir une part sociale et devenir sociétaire ?

Toute personne physique ou morale souhaitant agir de manière concrète pour le développement des activités de la SCIC :

    1. des producteurs de biens et de services,
    2. des usagers,
    3. des associations citoyennes,
    4. des investisseurs de l’Économie Solidaire,
    5. des associations, des PME, des commerçants, des
    6. artisans, des professions libérales,
    7. des collectivités locales,
    8. des particuliers.
    • Comment devenir sociétaire ?

Contactez nous, afin d’obtenir le bulletin de souscription. La SCIC SAS WORK’LYS est structurée par catégories ; vous serez affecté.e à celle dont vous relevez.

La valeur de la part sociale est fixée à 50 €.

La souscription minimum est une part sociale, se référer à l’article 9.5 des statuts – engagement de souscription. Un récépissé de souscription vous sera retourné dès la réception de votre paiement. Attention : sauf dérogation accordée par le Conseil d’Administration, les parts sociales ne sont pas remboursables avant un délai de 5 années.

Les sociétaires sont répartis dans plusieurs catégories : salarié.es, usagers et bénéficiaires, fondateurs, partenaires publics et collectivités locales, partenaires investisseurs. Pour les assemblées générales, les catégories de sociétaires sont réunies par collèges de vote dont la répartition des droits de vote est définie par les statuts. Chaque collège peut être représenté au Conseil d’Administration de la société.

  • Le placement d’argent dans cette SCIC est-il sûr ?

L’objectif est de parvenir à faire de la SCIC WORK’LYS une structure stable et pérenne. Le risque financier est limité au montant de la prise de participation, comme pour toute prise de part sociale dans le capital d’une société.

    • Quels sont les avantages de devenir sociétaire ?

      Participation à la vie de la coopérative
      Le statut de SCIC, Société Coopérative d’Intérêt Collectif, permet à l’ensemble des bénéficiaires et acteurs intéressés à titres divers de participer au développement et aux décisions de la coopérative. Tout sociétaire peut ainsi participer aux décisions lors de l’assemblée générale, élire ses représentants au Conseil d’Administration, être candidat aux fonctions d’administrateur et s’impliquer dans différents projets de la coopérative.

 

  • Rémunération des parts

En cas d’exercice excédentaire, le Conseil d’Administration décide de l’attribution d’une rémunération des parts, comme initialement prévue dans nos statuts, et peut être versée après déduction des subventions et des réserves légales. remboursables avant un délai de 5 années.

Le financement participatif c’est parti !

Vous pouvez contribuer directement au projet …

La campagne de financement participatif (ou crowdfunding) est lancée.

Comment ça fonctionne ? C’est trés simple, sur une plateforme française dédiée, KissKiss BankBank, vous pouvez prendre connaissance du projet. S’il vous inspire, alors vous pouvez faire des dons pour nous aider à équiper le lieu, et amorcer notre trésorerie.

Pour ce faire, choisissez la contrepartie qui vous intéresse, cela peut être des pré-ventes, mais vous pouvez aussi simplement indiquer le montant que vous souhaitez, chaque petite contribution compte !

En effet, si nous n’atteignons pas le premier palier de 3500 euros, la campagne n’est pas réussie, votre contribution n’est pas débitée et nous n’obtenons donc aucun fonds de la plateforme. N’hésitez pas également à partager autour de vous.

Alors qu’attendez vous? On vous attends sur KissKiss BankBank !

Le télétravail c’est vraiment bénéfique pour vous.

L’un des objectifs du projet à Armentiéres consiste à proposer une solution aux salariés du secteur (habitants d’Armentiéres, périphérie mais aussi usagers de l’A25).

Si vous envisagez d’en parler à votre employeur, contactez nous car au delà même de proposer un espace de travail adapté nous pouvons accompagner votre entreprise à mettre en place le télétravail.

Si vous avez envie d’expérimenter le télétravail dans un espace de coworking ou dans un bureau individuel, contactez nous pour envisager la solution qui vous convient.

Utiliser son véhicule pour aller travailler ce n’est pas une fatalité: le télétravail aura un impact positif pour votre vie.

Voici quelques articles d’actualités à lire, si vous êtes convaincus contactez nous !

Le télétravail nous aide à être plus efficace 

Les français attendent davantage de possibilités pour le télétravail 

Nous sommes convaincus que le télétravail est une des solutions aux problématiques de mobilité auxquelles nous faisons face.

 Venir travailler dans un espace de coworking ne résoudra pas tous les problèmes: mais venir un jour par semaine ou même un jour par mois dans un tel espace  en utilisant les transports en commun ou sa voiture pour un court trajet ne peut être que bénéfique pour votre équilibre vie pro-perso et vous fera réaliser des économies.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour en parler. 

Suivez l’actualité du projet grâce à la page Facebook et inscrivez vous à la newsletter.

À très bientôt !

Le coworking, est-ce que c’est pour moi ?

Vous vous posez des questions au sujet du coworking ….

…. vous pensez peut être que ….

  1. Chez moi je travaille mieux !

    Chez vous, c’est la pause quand vous voulez sans aucune contrainte sur ce que vous pouvez faire.
    Mais quand vous travaillez depuis votre domicile, combien de personnes rencontrez vous chaque jour ? Ne procrastinez vous pas un peu ? Au final, effectivement le coworking n’est peut être pas fait pour vous, mais ne serait-ce pas bénéfique pour vous d’y aller une fois par semaine ?

  2. C’est trop cher !

    Le principal concurrent du coworking, c’est le domicile, puisque par essence même c’est gratuit.
    Mais dans espace de coworking, vous en avez pour votre argent: internet (fibre optique) professionnel, copieur multifonctions, entre-aide, réseautage, local pour les rendez-vous, …
    Si vous n’êtes concernés que par l’aspect financier, alors effectivement vous n’êtes pas prêt pour le coworking.

  3. C’est bruyant !

    Si vous avez l’habitude de travailler dans un silence de cathédrale et que travailler seul vous convient, alors le coworking ce n’est sans doute pas pour vous.
    Sachez néanmoins que ce n’est pas plus bruyant qu’un bureau en entreprise, et que vous pourrez toujours vous isoler ou travailler dans une zone « blanche » où les usagers se comportent comme dans une bibliothèque.

  4. Certains coworkers sont envahissants !

    Contrairement à une entreprise, où tout le monde appartient à la même structure, vous pourrez être sollicité par vos pairs pour de l’aide, du réseautage, …
    La plupart du temps une simple remarque diplomate auprès de votre interlocuteur suffira à lui faire comprendre que vous avez besoin de plus d’espace.
    Sinon rapprochez vous du gestionnaire du lieu, c’est son job.
    Si vous n’aimez vraiment pas être sollicité de temps à autre pour échanger, aider ou vous faire aider, alors le coworking ce n’est peut être pas pour vous. Mais ça ne vous coutera rien d’essayer.

  5. Trop de distractions !

    C’est vrai, il y a plein de choses à faire dans un espace de coworking !
    Si vous êtes du style bavard et à papillonner,  le coworking n’est peut être pas fait pour vous … Quoi que … L’effet d’entrainement des autres coworkers vous aidera peut être à avancer dans vos projets !

Vous l’aurez compris, le coworking ne correspond pas aux attentes de tout le monde.

Mais chez wOrk’Lys, vous serez toujours le bienvenu, même pour essayer. En attendant, vous pouvez découvrir le projet en me contactant ou en répondant à l’enquête car vous trouverez peut être un intérêt à utiliser le lieu et ses services de manière ponctuelle, ou davantage !

A bientôt !

Coworking, Késaco ?

Le coworking expliqué à …

J’ai visité le 18 novembre un espace de coworking au sud de Paris, à Malakoff: CASACO

La matinée fut consacrée à une formation, sous la forme d’un atelier « Comment monter un tiers-lieu ? »

Une belle occasion de partager le projet  et de le confronter à d’autres projets de l’écosystème des tiers-lieu.

La bienveillance portée lors de cet atelier m’a conforté dans mes choix et ça fait du bien d’échanger avec des personnes portant les même valeurs !


L’après midi j’ai pu échanger avec des membres de la communauté et travailler sur place.

J’ai particulièrement apprécié des tableaux, disséminés un peu partout dans l’espace, dont l’objectif est d’expliquer ce qu’est une espace de coworking. Je trouve la démarche pertinente et inspirante aussi je partage ces contenus avec vous.

Le coworking expliqué à des enfants

Le travail c’est un peu comme l’école: ça peut être difficile, mais ça peut aussi être amusant si vous avez de bons amis et des jeux !

Le coworking expliqué à votre mère

Maman, tu crois qu’être indépendant, c’est squatter mon canapé et ne manger que des pâtes. 

En fait, je développe une activité dans un espace de travail efficace avec une communauté de personnes expérimentées, talentueuses et bienveillantes.

Crois-moi, cel vaut mieux qu’un travail classique !

Le coworking expliqué à un accro au sport

C’est un peu comme avoir un abonnement dans une salle de gym, mais au lieu d’un tapis roulant tu as un super espace de travail, et au lieu de travailler ton corps tout seul, tu travailles ton activité ou ton futur projet en collectif.

Le coworking expliqué à un accroc au café

C’est un endroit où il y a du très bon café et du thé de qualité toute la journée.
Souvent accompagné de friandises.
Et en plus c’est à volonté !

Le coworking expliqué à votre ennemi juré

Je travaille dans un endroit où il y a souvent des apéros et des repas sympas, des soirées jeux de société et impression 3D. Un espace de sieste, un potager.

Tout le monde se dit bonjour, les rencontres se font très facilement à la machine à café.

On me pousse à améliorer mon projet et j’apprends tous les jours.

C’est comme ça aussi dans ta boîte ?

Le coworking expliqué à un indépendant endurci

C’est un endroit où nous travaillons ensemble et parlons les uns aux autres, plutôt que de travailler seul et de parler à nos animaux de compagnie.

Le coworking expliqué à un DRH récalcitrant

Le coworking fera de moi un meilleur employé, plus productif et plus ouvert sur les innovations extérieures. Et non, bien sûr, je ne vais pas passer tout mon temps dans le hamac ou jouer au ping pong.

En 2019, un espace de coworking ouvrira ses portes à Armentières.

Si vous avez envie de participer à l’élaboration du projet, si vous avez envie de rejoindre la communauté existante qui se réunit une ou deux fois par mois, contactez-moi !

Que ce soit pour vous  investir afin de faire vivre la communauté ou le lieu, ou  simplement si vous envisagez être un futur usager potentiel, ou même si vous êtes curieux de découvrir le projet, prenez contact avec moi.

Des ateliers de codesign se déroulent en novembre, décembre, pour échanger sur les thématiques valeurs, identité du lieu. Mais aussi pour développer la communauté et travailler sur les axes services et proposition commerciale. En janvier, un atelier d’une demi journée permettra de formaliser les idées dans une maquette.

A bientôt !

Les 5 avantages du coworking contre la procrastination

Vous avez tendance à rêvasser quand vous travaillez de chez vous ? La rédaction du dernier rapport ce sera pour demain ? Vous vous rendez compte que votre projet dérape ? Bref, la procrastination ce n’est pas pour vous un concept!

Justement un espace de coworking c’est l’idéal pour mieux travailler, et voici les 5 raisons qui vont vous faire oublier la procrastination

  1. Vous n’êtes pas seul !

    L’entrainement du groupe et de la communauté va vous aider à avancer dans vos projets et à vous focaliser sur votre activité. Voir le voisin de bureau être concentré et se donner à fond pour boucler ses objectifs, ça motive ! En plus il y aura toujours une bonne âme pour vous donner un coup de main.

  2. Pas de tentation de la télé

    Vous avez raté le dernier épisode de Game of Thrones?  Dans un espace de coworking vous n’aurez pas la tentation d’aller le visionner !
    Au contraire, en avançant sur vos projets, vous aurez davantage le temps le soir pour vous installer confortablement dans votre petit chez vous.

  3. Pas de  visite surprise pour vous interrompre

    Le voisin qui demande un service ? Le facteur qui dépose un colis ? Un agent immobilier qui sonne à l’improviste pour savoir si vous vendez votre maison ?
    Autant de distractions qui peuvent au final se transformer en excuses pour remettre à plus tard ce que vous étiez en train de faire.
    Dans un espace de coworking, vous ne serez pas dérangé.

  4. Un rythme de travail

    Se déplacer jusqu’à l’espace de coworking s’est se donner un rythme sur la journée. Le pause du midi est encadrée par le départ – retour des coworkers, et vous pouvez vous donner des objectifs sur la journée.

    Que vous arriviez tôt le matin ou plus tard dans la journée, vous pouvez vous fixer un objectif de la journée. Par exemple  « avant de partir ce soir, je termine mon rapport! ».

    Et ça fonctionne!
    Car à la maison dans ses pantoufles on a tendance à trainer. L’unicité de lieu provoque la dilution du temps et on ne vois pas venir d’échéance. Essayez !

  5. Bannir le snooze du  matin c’est dire non à la procrastination !

    A la maison, on snooze au réveil pour gagner quelques minutes (ou quart d’heure !) le matin. On se dit qu’on a le temps.

    « de toute façon que je débute ma journée à 8H30 ou bien 9H30 c’est pareil, je rattraperai ce soir après le goûter ! »

    Grave erreur, c’est encore une occasion de procrastiner!

    En ayant en ligne de mire de se rendre au coworking, on se motive pour se lever en pensant au petit déjeuner avec ses habitués du tiers-lieu et on termine la journée en ayant réussi ses objectifs !

    En faisant le choix du coworking, vous faites aussi le choix de ne plus procrastiner et ainsi vous vous donner les moyens de réaliser vos objectifs !

Télétravail, vous n’êtes pas seuls !

Pour les indépendants qui proposent leur expertise dans le digital, travailler de façon nomade et pratiquer le télétravail ne pose généralement pas de difficultés. C’est même le plus souvent la façon de travailler quotidienne.

Pour le candidat au télétravail, salarié d’une entreprise, exercer son métier en dehors des locaux de l’entreprise peut à juste titre être source d’inquiétude.

Se retrouver en dehors de la structure de l’entreprise nécessite de bien se préparer afin d’en profiter pleinement.

Le gain en terme de trajet et de gestion des horaires est indéniable. La qualité de vie personnelle s’améliore et le travailleur est davantage épanoui. Il peut réinvestir le temps gagné pour sa famille.
Si le télétravail est bien mis en oeuvre, le gain pour l’entreprise est énorme. Outre le gain en création de valeur, l’entreprise libère de la place dans ses locaux. C’est ainsi rendre possible si besoin la création d’emploi sans avoir recours à une extension des locaux et se libérer de la pression immobilière.

En faisant le choix d’un tiers-lieu / coworking à proximité du logement de son collaborateur, l’entreprise n’a pas à se soucier de la qualité de la connexion internet ou téléphonique de son salarié. Elle est garantie et de qualité !

Elle et son collaborateur sont accompagnés dans la mise en place du télétravail: que ce soit pour rassurer le télétravailleur, pour conseiller sur le choix des outils et même la contractualisation, tout est prévu.
Une véritable relation tripartite se met en place. La salarié n’est pas seul et l’entreprise non plus. Tout le monde est gagnant.

Mais concrètement, comment enclencher le processus télétravail et faire en sorte que tout se déroule correctement ?

D’abord, se faire confiance mutuellement. Sans confiance le télétravail est voué à l’échec.
Confiance de l’employeur envers ses salariés. Partir de principe que le travail sera bien fait et même mieux fait.
Confiance du télétravailleur envers son employeur. Ne pas avoir peur d’être épié mais au contraire d’être encouragé.

Il est important de bien définir le périmètre de la mission en télétravail, et de définir les réelles motivations de chacun. La technologie permet d’éviter l’isolement du salarié vis à vis de ses collègues. Même pour quelques jours par mois, essayer autant que possible de conserver le lien avec ses collaborateurs permet un meilleur engagement.

Les outils de visioconférence, qui permettent aux salariés de participer à des réunions de qualité, sont disponibles sans surcoût au sein de l’espace de coworking. Mais attention, les réunions  dans l’entreprise où les personnes sont réunies dans une même salle avec un grand écran pour échanger avec le(s) télétravailleurs sont à proscrire !
Pour permettre l’engagement et éviter que les collaborateurs nomades se sentent à l’écart des regards ou des « micro-échanges », il est préférable de situer tout le monde sur le même pied d’égalité.
La tenue des échanges ne sera que meilleure et efficace. Un accompagnement est proposé pour le déploiement, la formation à l’utilisation de ces outils et à la conduite des changements induits au sein de la société.

Réaliser une phase d’expérimentation transitoire pour s’assurer que le télétravail répond au besoins de chacun est plus que conseillé, c’est même un facteur de réussite important à ne pas négliger.

L’entreprise n’a pas à se soucier du matériel car il est disponible dans le tiers-lieu. Tout est envisageable, du matériel portable au vidéo-projecteur, avec l’aide au déploiement des outils permettant aux salariés de travailler en mode collaboratif. Je cite par exemple Slack, Trello ou même les outils de Google Suite ou Office 365 si l’entreprise n’est pas encore équipée (articles à venir sur l’usage de ces outils).

Tout ça n’est possible qu’avec une connexion internet très haut débit et un WiFi performant de qualité professionnelle.

L’entreprise peux être accompagnée à la mise en place d’un VPN, un réseau privé et sécurisé qui permet au travailleur nomade d’accéder aux ressources de l’entreprise véritablement comme s’il y était présent.

L’entreprise n’a pas à se soucier de la qualité de la connexion internet, des accés réseaux et bien plus encore de la conformité des locaux: l’espace de coworking répond aux normes des établissements recevant du public et d’accessibilités en vigueur.

En résumé, opter pour un espace de coworking pour mettre en place le télétravail, c’est se faciliter la tache pour l’organisation.

Et cerise sur le gâteau, l’employé bénéficie de l’aide de la communauté, et les espaces d’animations, de conférence sont disponibles pour l’entreprises si elle souhaite bénéficier de prestations adaptées: facilitation, ateliers collaboratifs ou même formation. Tout est faisable!

Si vous habitez dans l’Armentiérois, les Weppes ou les Flandres ou même ailleurs, et si ce projet vous intéresse en tant que futur utilisateur ou même pour faire partie de la communauté naissante qui animera ce lieu, n’hésitez pas à me contacter.

wOrk’Lys proposera dès 2019 un lieu au service des travailleurs du secteur, et aux entreprises de l’agglomération lilloise souhaitant développer le télétravail pour leurs collaborateurs vivant dans cette zone géographique.

A bientôt !

Aymeric.

La communauté en pratique

wOrk’Lys, c’est aussi une petite communauté qui se crée. Tous les lundi de 15H00 à 20H00 retrouvez nous dans les locaux du salon de thé de Rose Betterave face à la médiathèque, rue Paul Pouchain à Armentières.

Pour échanger sur le projet bien entendu, mais également pour s’entraider.

Les ateliers auxquels nous participons s’articulent en trois temps:

    • accueil des nouveaux arrivants:  il est important de faire connaissance et d’échanger sur les envies et objectifs de chacun(e). L’Humain est au coeur de mes préoccupations
    • un temps d’échange pour prendre connaissance de l’état d’avancement du projet et participer à sa construction
  • un temps thématique ou l’un des membres présente un sujet ou transmet un savoir au sens large (formation, tutorat, …)

Au mois de septembre par exemple, je proposerai un atelier pour découvrir les automatismes que l’on peut mettre en place avec Zapier.

Ce sera l’occasion de découvrir quelques outils trés utiles comme Slack, Typeform, ou Trello.

C’est un outil puissant qui permet de déclencher des actions à partir d’événements qui se produisent dans vos applications.
Par exemple, ajouter une carte Trello lorsqu’un formulaire Typeform est complété.

Ou bien envoyer un SMS à la réception d’un mail dans une boîte spécifique.

On peut vraiment se faciliter la vie avec ces outils, gagner beaucoup de temps mais surtout faire bénéficier ses clients ou prospects d’une expérience utilisateur au top !

Si le projet vous intéresse, si vous avez envie de partager et de participer pour découvrir et apprendre et faire partie d’un réseau naissant, vous êtes le (la) bienvenu(e) !

J’animerai des ateliers de codesign en novembre, décembre et janvier: chacun pourra ainsi contribuer à l’élaboration du projet, de manière collaborative et en toute bienveillance.

Un tutoriel sera disponible sur la chaîne Youtube après l’atelier, donc si vous n’êtes pas présent vous pourrez quand même prendre connaissance des astuces.

N’hésitez pas à me contacter !

A bientôt,

Aymeric.